Février 2019 : « Recherche la paix et poursuis-la ! »
(Psaume 34, 15)

Dans ce psaume, David exprime sa joie et sa reconnaissance devant l’assemblée : il a connu le danger et l’angoisse, mais il a invoqué avec confiance le Dieu d’Israël et il a retrouvé la paix.

C’est à Dieu que s’adresse cet hymne, à sa miséricorde, à sa présence forte et décisive auprès du pauvre et de l’opprimé qui L’invoquent.

Pour que d’autres puissent parvenir au même salut, David suggère quelques attitudes du cœur : se garder du mal, tout en recherchant toujours le bien.

Et il souligne la nécessité de ne pas dire du mal de son prochain, car les mots peuvent mener à la guerre.

« Recherche la paix et poursuis-la. »

Dans le langage biblique, la paix revêt plusieurs sens ; par exemple, le bien-être physique et spirituel aussi bien que l’accord entre les individus et entre les peuples. Elle reste cependant avant tout un don de Dieu, à travers lequel nous découvrons son visage de Père.

D’où la nécessité de rechercher Dieu avec passion dans notre vie, afin d’expérimenter la paix véritable.

Recherche exigeante qui requiert toute notre part, suivant la voix de notre conscience qui nous pousse toujours vers le choix du bien tout en rejetant celui du mal.

Souvent, il suffirait que nous nous laissions atteindre par Dieu, depuis si longtemps à la recherche de chacun de nous.

Comme chrétiens, nous avons déjà été mis en rapport intime avec Jésus, par notre foi et notre baptême. C’est Lui le Dieu proche qui nous a promis la paix ; c’est même Lui la paix. Et nous avons reçu le don de l’Esprit Saint, le Consolateur, qui nous aide à partager avec les autres les fruits de la paix de Dieu que nous avons goûtés. Il nous indiquera le chemin à suivre pour aimer ceux qui nous entourent et surmonter ainsi les conflits, en évitant les accusations sans fondement, les jugements superficiels et les médisances, pour ouvrir notre cœur à l’accueil de l’autre.

Peut-être ne parviendrons-nous pas à faire taire toutes les armes qui ensanglantent tant de régions de la terre ; mais nous pouvons agir personnellement et redonner vie à des relations brisées au sein de notre famille, dans notre communauté, sur notre lieu de travail, dans tout le tissu urbain.

C’est grâce à l’engagement d’une communauté, grande ou petite, décidée à témoigner de la force de l’amour, que des ponts pourront être reconstruits entre les groupes sociaux, entre les Églises, entre les partis politiques.

Recherche la paix et poursuis-la.”

En recherchant résolument la paix, nous découvrirons aussi les comportements nécessaires pour protéger la création, elle aussi don de Dieu à ses enfants, un don confié à notre responsabilité vis-à-vis des nouvelles générations.

1 Voici ce qu’écrivait Chiara Lubich, en 1990, à Nikyo Niwano, fondateur du mouvement bouddhiste japonais Rissho Koseï Kaï : « […] Si l’homme n’est pas en paix avec Dieu, la terre non plus n’est pas en paix. Les êtres religieux ressentent la souffrance de la terre quand l’homme l’utilise non pas selon le plan de Dieu, mais par pur égoïsme, pour assouvir son désir de possession. Ce sont cet égoïsme et cette soif de possession qui dégradent l’environnement, bien plus que toute autre forme de pollution qui n’en est que la conséquence. […] Si nous prenons conscience que toute la création est le don d’un Père qui nous aime, il nous sera beaucoup plus facile de trouver un rapport harmonieux avec la nature. Et si nous comprenons que ce don est destiné à tous les membres de la famille humaine, et non pas seulement à quelques-uns, alors nous porterons plus d’attention et de respect à ce bien qui appartient à toute l’humanité, présente et future. »

Letizia Magri

1 réponse

  1. BERNARD dit :

    Je suis émerveillée par cette explication d u psaume 34, oui, il faut rechercher par DIEU cette paix, j’essaie tous les jours, meme si celà est difficile parfois,
    car nos vieilles habitudes « reviennent », nous ne sommes que des humains, mais, que celà est agréable d’avoir cette paix en nous, nous pouvons
    aller loin avec elle, ne pas faire rentrer dans notre coeur, la guerre, la haine….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *