Mars 2020 : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes »
(Matthieu  7, 12).

Combien de fois une boussole nous a-t-elle manqué pour guider nos choix importants ! Et particulièrement, comme chrétiens, pour nous faire entrer dans le cœur de Dieu et vivre comme ses enfants ?

Claire et simple à comprendre et à vivre, cette phrase de l’évangéliste Matthieu vient du discours de Jésus sur la montagne où Jésus enseigne comment entrer pleinement dans la vie chrétienne.

Aujourd’hui de tels messages ne sont-ils pas à accueillir et garder continuellement à l’esprit ?

« Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes »

Pour mieux nous faire comprendre ce que nous pouvons faire pour les autres, Jésus nous invite à nous mettre à leur place, comme il l’a fait : pour nous aimer il a pris notre humanité.

Demandons-nous alors ce que nous attendons de nos parents, de nos enfants, de nos collègues de travail, de nos gouvernants, de nos guides spirituels : accueil, écoute, soutien dans les besoins matériels, mais aussi sincérité, pardon, encouragement, patience, conseil, orientations, instruction… Pour Jésus, cette attitude intérieure et les actes concrets qui en découlent sont la mise en pratique de la loi de Dieu et représentent toute la richesse de la vie spirituelle.

C’est la « règle d’or », un enseignement universel contenu dans les diverses cultures, religions et traditions que l’humanité a développées sur son chemin 1. C’est la base de toutes les valeurs humaines, fondement d’une communauté pacifique et de relations personnelles et sociales justes et solidaires.

« Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes »

Cette Parole nous pousse à être créatifs et généreux, à prendre l’initiative en faveur de toute personne, à jeter des ponts vers ceux qui ne sont pas nos amis, comme Jésus l’a dit et fait. Cela nous demande de sortir de nous-mêmes, d’être des témoins crédibles de notre foi.

Chiara Lubich nous y encourage : « Essayons ! Une journée passée ainsi vaut toute une vie […]. Une joie nouvelle nous envahira […]. Dieu sera avec nous, car il est avec ceux qui aiment […]. Parfois nous ralentirons et nous serons tentés de nous décourager […]. Mais non ! Courage ! Dieu nous donne sa grâce. Recommençons sans cesse ! Si nous persévérons, nous verrons petit à petit le monde changer autour de nous. Nous comprendrons que l’Évangile nous mène vers une vie plus belle, qu’il inonde le monde de lumière, qu’il donne saveur à notre existence et qu’il contient la solution de tous les problèmes. Et nous trouverons la paix en communiquant notre expérience extraordinaire à d’autres : aux amis qui peuvent nous comprendre, à nos parents, à tous ceux auxquels il nous semble bon de la donner. L’espérance renaîtra 2. »

« Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : c’est la Loi et les Prophètes »

Ramiro, à son poste de travail depuis de longues années, apprend l’arrivée de nouveaux collègues. Il se demande : « Si j’entrais pour la première fois dans ce bureau, qu’aimerais-je y trouver ? Qu’est-ce qui me mettrait à l’aise ? » Il commence par faire de la place, par chercher de nouvelles tables de travail, et il entraîne d’autres collègues dans sa recherche. Ensemble ils préparent les nouveaux postes de travail pour les rendre accueillants. Les nouveaux arrivants trouvent une atmosphère joyeuse et une communauté de travail plus unie.

1Quelques exemples : « Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fît, ne l’inflige pas à autrui. C’est là toute la Torah, le reste n’est que commentaire » (Judaïsme, Hillel, Talmud de Babylone, traité Shabbat 31a) ; « Aucun d’entre vous ne croit vraiment tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même » (Islam, Hadith 13 de al-Nawawi) ; « Ne blesse pas les autres de manière que tu trouverais toi-même blessante » (Bouddhisme, Udana-Varga 5:18).

2D’après Chiara Lubich, Parola di Vita, avril 1978, in Parole di Vita, éd. Fabio Ciardi, Città Nuova 2017, pp. 104-105.

1 réponse

  1. Lorans dit :

    Et tout est dit. Reconnaissons nos imperfections, notre petitesse et sachons demander l’aide des esprits supérieurs pour avancer en suivant l’exemple du christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *