Paroles de lumière

Entre mon épouse et moi s’alternaient des moments de dispute et de silence interminables, avec pour conséquence une grande souffrance pour nous deux et pour nos enfants. Malgré l’aide de quelques amis, chacun restait sur sa position.
Cela semblait être la fin de notre mariage. Aveuglé par la colère, j’étais arrivé au point de me dire qu’il valait mieux quitter la maison et en finir.
Heureusement, dans cet enfer, d’autres paroles entendues dans le passé, qui avaient été alors paroles de lumière, me sont revenues à l’esprit : paroles de pardon, d’amour. Comme chrétien, j’étais réellement sur la mauvaise voie ! Au beau milieu d’une nuit d’insomnie passée à tenter de chasser mon orgueil, j’ai réveillé ma femme pour lui demander de m’aider à me souvenir avec humilité des moments heureux vécus ensemble. Nous nous sommes embrassés et nous sommes demandé réciproquement pardon.
Un mari africain

Tiré de la revue Nouvelle Cité  septembre-octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *