Juin 2019 :  » Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins  »
(Actes 1, 8)

Le livre des Actes des apôtres commence par la promesse de Jésus ressuscité aux apôtres peu avant son retour définitif vers le Père : ils recevront de Dieu même la force nécessaire pour continuer l’annonce et la construction de son royaume dans l’histoire des hommes. Cette construction sera due à l’action profonde de l’Esprit de Dieu quand il est accueilli dans les cœurs, car il fait les hommes nouveaux.

Peu après, sur les disciples rassemblés avec Marie, descendra l’Esprit Saint, et eux, en commençant par la ville sainte de Jérusalem, diffuseront le message de Jésus jusqu’aux « extrémités de la terre ».

« Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins »

Chaque chrétien, en effet, quand il découvre à travers Jésus ce que signifie être fils de Dieu, comprend aussi qu’il est lui-même envoyé. Notre vocation et notre identité de fils se réalisent dans la mission, quand nous allons en frères vers les autres. Tous, nous sommes appelés à être apôtres et à témoigner par notre vie d’abord, et ensuite par la parole.

Nous sommes témoins quand nous faisons nôtre le style de vie de Jésus, quand jour après jour en famille, au travail, dans nos études ou nos loisirs, nous côtoyons les autres dans un esprit d’accueil et de partage, en ayant toujours dans notre cœur le grand projet du Père : la fraternité universelle.

Marilena et Silvano racontent : « En nous mariant, nous désirions devenir une famille accueillante pour tous. Une de nos premières expériences eut lieu à Noël. Ne voulant pas que nos vœux de Noël se limitent à quelques rapides paroles à la sortie de l’église, nous avons imaginé de nous rendre nous-mêmes chez nos voisins en leur apportant un petit cadeau. Tous ont été surpris et heureux, surtout une famille que beaucoup cherchaient à éviter : les cœurs se sont ouverts, ils nous ont parlé de leurs difficultés et du fait que, depuis des années, personne n’était jamais venu chez eux.

« Notre visite chez eux dura bien plus que prévu et la joie de ces personnes nous a émus. Ainsi, peu à peu, essayant d’être ouverts à tous, nous avons noué de nombreuses relations. Les difficultés ne nous ont pas été épargnées, car une simple visite inattendue suffisait à modifier nos programmes. Toujours, cependant, nous nous rappelions que nous ne pouvions pas laisser passer ces occasions de relations fraternelles. Un jour, on nous a fait cadeau d’un gâteau et nous avons pensé le partager avec une dame qui nous avait aidés à trouver des jouets pour des enfants brésiliens. Elle fut touchée de cette idée, qui nous permit de connaître toute sa famille. Au moment de nous quitter, elle nous confia : « Ah ! Si j’avais, moi aussi, le courage d’aller voir les autres ! »

« Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins »

 Nous tous, chrétiens, avons reçu le don de l’Esprit Saint avec le baptême reçu dans la foi, mais l’Esprit Saint s’adresse aussi à la conscience de tous ceux qui recherchent sincèrement le bien et la vérité. Pour cela, nous pouvons tous faire place à l’Esprit de Dieu et nous laisser guider.

Comment le reconnaître et l’écouter ?

Cette réflexion de Chiara Lubich peut nous aider : « L’Esprit Saint habite en nous comme en son temple, il nous éclaire et il nous guide. Esprit de vérité, il fait comprendre les paroles de Jésus, les rend vivantes et actuelles, nous fait aimer la sagesse, nous suggère ce que nous devons dire et comment le faire. Esprit d’amour, il nous enflamme de son amour même, nous rend capables d’aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos forces, et d’aimer tous ceux que nous rencontrons sur notre chemin. Esprit de force, il nous donne le courage et la force d’être cohérents avec l’Évangile et de toujours témoigner de la vérité […].

Avec cet amour de Dieu dans le cœur, et grâce à lui, nous pouvons aller loin, et faire partager notre découverte à bien d’autres “jusqu’aux extrémités de la terre”. Ces “extrémités de la terre” ne sont pas simplement géographiques. Elles indiquent aussi, par exemple, des personnes proches de nous, mais qui n’ont pas encore eu la joie de connaître véritablement l’Évangile. Notre témoignage doit aller jusqu’à elles […]. L’amour de Jésus nous demande également de nous “faire un” avec chacun, en nous oubliant nous-mêmes, jusqu’au moment où l’autre, doucement touché par l’amour de Dieu en nous, voudra se “faire un” avec nous, dans un échange réciproque d’aide, d’idéaux, de projets, d’affection. Alors seulement nous pourrons parler, et ces paroles seront un don, dans la réciprocité de l’amour 1. »

Letizia MAGRI

Commission Parole de Vie

1 Chiara Lubich, Parole de Vie de juin 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *