Ne pas rendre le mal pour le mal

Un camarade de classe a dessiné ma caricature, l’a photocopiée puis distribuée dans toute l’école.

Un camarade de classe a dessiné ma caricature, l’a photocopiée puis distribuée dans toute l’école. J’étais tellement furieux que je l’aurais volontiers frappé. Mais ensuite je l’ai invité à la maison pour réaliser un travail en commun puis regarder un film. Lorsqu’il m’a interrogé sur ma réaction, je lui ai répondu que désirant suivre Jésus, cela m’empêchait de rendre le mal pour le mal. Étonné, il a cherché à en savoir plus sur moi. Et maintenant il appartient aussi à ceux qui veulent vivre l’Évangile.
Traduit de Neue Stadt
par Jean Maure

Tiré de la revue Nouvelle Cité  juillet-août 2018