Ne pas prendre parti 

Un ami me confie combien il souffre des grandes tensions entre son épouse et sa belle-mère. Discussions et ressentiments entretiennent la mauvaise humeur de tous, affectant particulièrement les
enfants. Je l’écoute longtemps. Finalement, un seul conseil me vient à l’esprit : « Essaie de ne pas prendre parti, mais d’écouter les deux. » Au cours des semaines suivantes, je revisite la famille, apportant
des friandises et d’autres petites attentions. Après quelque temps, je revois mon ami au travail.
Tout s’est transformé de manière inimaginable. « Ton écoute et ton soutien, m’assure-t-il, m’ont donné la force de tout entendre et de rester présent. »
J. F., Corée
Traduit de Neue Stadt par Jean Maure

Tiré de la revue Nouvelle Cité  mai-juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *