Un bon climat entre collègues

Dans ma banque, je me suis toujours efforcé de maintenir un bon climat entre collègues. C’est pourquoi je me suis senti peiné de découvrir un jour que l’un d’entre eux ne cessait de dénigrer son supérieur. Le soir même, à l’église, j’ai décidé de rejeter toute mauvaise opinion sur ce collègue et de ne rien changer à mon attitude. Peu de temps après, il a trouvé une autre situation et donné sa démission. En me quittant, il m’a remercié d’avoir toujours trouvé en moi un ami. Bien que n’ayant pas attendu une telle opinion de sa part, j’ai été heureux d’apprendre que mes efforts n’étaient pas restés vains.

Traduit de Neue Stadt par Jean MAURE

Tiré de la revue Nouvelle Cité  juillet-août 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *