Préparer la soupe

Un vendredi, pour aimer mes sœurs, j’ai préparé la soupe de légumes. J’ai épluché les carottes, lavé et coupé les poireaux. Ainsi, pendant ce temps, cela a permis à l’une d’elles d’aller visiter une personne âgée bien seule.
J’ai essayé de faire cela avec amour, en présence de Dieu.
Deux jours après, je raconte cette expérience dans un groupe de partage d’évangile avec des protestants et des catholiques de notre paroisse.
Raymonde réagit tout de suite et dit : « Ah, je suis surprise ! Jamais je n’aurais pensé que l’on pouvait éplucher des carottes avec amour !
Pour moi, c’est toujours une corvée !
Vraiment, cela me fait du bien ce que vous venez de dire. »
J’avais osé partager même les petites choses que Dieu nous fait vivre.
Cette réaction enthousiaste fut pour moi comme un petit clin d’oeil de sa part.
Sœur Agnès

Tiré de la revue Nouvelle Cité  mars-avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *