Consolation

À l’arrêt du bus, je vois une jeune femme en larmes. J’en étais encore à me demander comment l’aborder, lorsqu’elle me prie de lui indiquer une pharmacie. Je la
renseigne, prends mon courage à deux mains et lui demande si je peux l’aider. Elle habite chez ses grands-parents, où son grand-père de 95 ans est bloqué au lit depuis  quinze jours. Ce matin-là, il avait
tenté de se lever, mais elle et sa grand-mère n’étaient pas parvenues à le soutenir, d’où sa colère qui avait profondément blessé sa petite-fille. À l’arrivée du bus, je me mets naturellement à côté de
la jeune femme, qui me raconte son histoire. Ayant du temps, je l’accompagne à la pharmacie. Au moment de nous séparer, elle se jette à mon cou en me remerciant.
Mon écoute l’avait consolée.

Tiré de la revue Nouvelle Cité  mars-avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *