La paix retrouvée

Dans notre groupe de la Parole de Vie, nous cherchons à nous écouter profondément et à nous former pour avancer ensemble. Or, depuis quelque temps, je ne retrouvais plus notre élan passé, je sentais comme une grisaille envelopper notre groupe. Malgré mes efforts et mes prières, il me manquait l’unité profonde d’autrefois.
J’ai récemment confié tout cela à Jésus… Or, juste avant la dernière réunion, ouvrant au hasard un livre de Chiara Lubich sur l’unité, j’ai lu cette phrase : « Si tu sens une désunité, cela fait souffrir, alors c’est le
moment d’aimer Jésus abandonné et lorsque le malaise est passé, d’aller trouver la personne et lui demander si elle ne le ressent pas aussi et lui demander “ce que tu peux faire” car “il se peut que cela soit toi
qui aies rompu l’unité et pas les autres”. »
Deux choses m’ont frappée : d’abord le fait d’aller en parler avec la personne concernée – ce que je me sentais loin d’être capable de faire –, et également commencer par demander pardon. Ce cap à franchir
me semblait tout aussi difficile. Un grave danger encouru  par l’une d’entre nous m’a aidée à faire le pas.
Je me suis décidée à écrire à tous, partageant ce que j’avais lu, et à demander pardon pour ma propre attitude.
C’était devenu facile car je ne ressentais plus que de la joie en moi. Chacun a répondu, et nous avons ainsi retrouvé un dialogue en profondeur.
F.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *