Grâce à Rosalie !

C'est à l'occasion de la messe que le père Manuel allait célébrer pour la sainte Trinité.

C’est à l’occasion de la messe que le père Manuel allait célébrer pour la sainte Trinité. Deux dames seulement sont arrivées. Mais voilà que se présente une petite fille. Manuel la salue de la main. Les deux dames s’intéressent à elle. Elle a 3 ans et s’appelle Rosalie.  » Nous allons faire la messe… Tu connais ? Tu connais Jésus ? Où habites-tu ? Combien as-tu de frères et de sœurs ?, etc. Un monsieur engage lui aussi la conversation. Du coup, la petite veut rester à la messe ! Manuel l’encourage à aller demander la permission à ses parents. Rosalie revient accompagnée d’un oncle. Il a abandonné la pratique religieuse depuis des années… mais il reste avec sa nièce et se propose même de faire la première lecture. Puis trois autres enfants se présentent. Du coup, Manuel les accueille et leur explique la messe. Suit une prière universelle pour les mamans dont c’est la fête et pour les malades comme l’oncle de Rosalie. À l’issue de la messe, celui-ci déclare qu’il serait content de reprendre la pratique religieuse.

Frère Claude

Tiré de la revue Nouvelle Cité  septembre-octobre 2018