Prolongations catéchétiques

À l’issue d’une journée très dense et riche spirituellement avec l’ordination de notre nouvel évêque, je dormais devant la télé.

À l’issue d’une journée très dense et riche spirituellement avec l’ordination de notre nouvel évêque, je dormais devant la télé. Me réveillant vers 22h30, je voulais me coucher sans passer par l’église. Mais ce fut plus fort que moi. J’y suis allé comme d’habitude pour remercier, même rapidement, Jésus de cette journée. Or, près de la sacristie, je rencontre Camille S qui a fait sa  confirmation il y a quatre ans et m’exprime le souhait de faire visiter l’église à son copain qui semble ne rien connaître mais pose des questions.
Au final je suis resté plus d’une heure avec eux. Ce fut une heure de catéchèse à partir de Marie et Joseph (nous étions devant l’autel de la Vierge près des bougies, Camille souhaitant en mettre une pour sa grand-mère décédée). Tout y est passé : l’annonciation, la réaction de Joseph, la nativité, l’accueil des pécheurs, l’opposition des autorités, le dernier repas le Jeudi saint, la passion, la
résurrection, la rencontre avec Marie-Madeleine, avec les disciples d’Emmaüs… Il me semble que c’était comme une retombée des grâces reçues ce jour.
Jacques P

Tiré de la revue Nouvelle Cité  janvier-février 2018