Au service du prochain

Rentrant du travail, j’ai rencontré à la gare une dame âgée.

Rentrant du travail, j’ai rencontré à la gare une dame âgée.
Elle se tenait en haut d’un escalier, sans ascenseur. J’aurais pu passer rapidement. Je me suis alors souvenu de l’expérience d’une amie. Elle s’était fixée comme règle non seulement de ne
pas rester immobile lorsqu’on lui demandait un service, mais de réagir aussi à des besoins non exprimés. Je me suis donc adressé à la dame âgée en lui proposant de descendre sa valise au bas
de l’escalier. Pleine de joie, elle m’a dit : « J’espérais tant qu’on m’offre de l’aide. Vous ne pouvez pas savoir à quel point vous me faites plaisir ! Je vous en remercie et vous souhaite une bonne
soirée. »
Traduit de Neue Stadt
par Jean Maure

Tiré de la revue Nouvelle Cité  septembre-octobre 2017