Fossiles et compagnie

Un pompier sonne à la porte pour sa tournée de calendriers.

Un pompier sonne à la porte pour sa tournée de calendriers. Je lui propose un café, il me répond qu’il ne veut pas s’attarder, parce qu’il n’aime pas faire du porte-à-porte pour demander de l’argent. Je repense aux tombolas de l’école ou autres occasions et qu’est-ce que je le comprends !
Je me dis : « Allez, donnons-lui un peu de joie », mais comment ? En sortant, il voit de gros fossiles d’ammonites trouvés par mon fils et il commence à poser des questions sur le sujet. La discussion entre passionnés s’entame et il nous raconte les coins à fossiles, ceux qu’il a découverts, il nous montre des photos de sorties spéléo tout près de chez nous, il nous parle de sa
famille, comment il a amené ses grandes filles à aimer la montagne. Un bon moment après, il repart avec le sourire et plein d’enthousiasme !

Tiré de la revue Nouvelle Cité janvier-février 2017