Tapis et couvertures

Ce dimanche après-midi là, j’étais bien tranquille au chaud à la maison quand tout à coup… on sonne à la porte. Pensant qu’il s’agit de ma fille et de ma nièce, je […]

Ce dimanche après-midi là, j’étais bien tranquille au chaud à la maison quand tout à coup… on sonne à la porte. Pensant qu’il s’agit de ma fille et de ma nièce, je me précipite pour les accueillir. Surprise, je me retrouve face à un Marocain chargé de tapis et de couvertures. Il veut naturellement que je lui achète quelque chose. N’ayant besoin de rien, je le remercie. Alors que je vais fermer la porte, il me demanda poliment s’il peut avoir un verre d’eau. Ma première réaction est de le lui refuser mais je me rappelle l’amour du prochain quel qu’il soit. En quelques secondes, je change d’idée et lui apporte un verre d’eau qu’il boit d’un seul trait. Après son départ, je reste troublée. Si je ne lui avais pas donné le verre d’eau, comment aurais-je pu fêter sereinement Noël que nous nous préparons à célébrer ?