Tatouages

En train, je suis assise à côté d’une fille et d’un garçon couverts de tatouages du genre satanique. M’efforçant de chercher le positif chez les autres, je me dis que ces deux-là doivent […]

En train, je suis assise à côté d’une fille et d’un garçon couverts de tatouages du genre satanique. M’efforçant de chercher le positif chez les autres, je me dis que ces deux-là doivent avoir un motif pour exhiber certains symboles.
Après quelques hésitations, je me lance et leur demande la signification de ces tatouages. Leurs yeux s’éclairent. Ils se relaient pour me répondre, mais avec la même douceur : « Nous vous remercions pour votre question. En général les gens nous jugent et au mieux ils font semblant de ne pas nous voir. Nous ne sommes pas ce que nous paraissons. »

M. I., France

Tiré de la revue Nouvelle Cité janvier-février 2016