Des petits artisans de paix

Nous étions finalement 14 familles à la maison dont 4 familles musulmanes pour préparer Noël. Dieu a vraiment conduit les choses et mis chaque personne au bon moment sur le chemin. C’est incroyable. […]

Nous étions finalement 14 familles à la maison dont 4 familles musulmanes pour préparer Noël. Dieu a vraiment conduit les choses et mis chaque personne au bon moment sur le chemin. C’est incroyable. Pourtant ce n’est pas facile pour moi de Lui faire confiance et de m‘abandonner.

Jusqu’à la fin j’ai tremblé parce que je n’avais pas de nouvelles de l’une ou l‘autre famille musulmane, et je craignais que ceux qui viendraient se sentent perdus. Nous avions très peu de temps pour nous préparer mais les enfants ont été super tant cette soirée leur tenait à coeur. Charlotte, qui a animé avec moi un atelier, me disait : « Au début je pensais que j’allais expliquer vite
fait et qu’après j’allais pouvoir me faire un beau bricolage mais j’ai vite compris que je n’allais rien faire pour moi mais aider les plus jeunes. » Brieuc avait l’oeil partout pour arrondir les
angles, s’occuper des petits qui couraient devant pendant la marche et risquaient d’aller sur la route… Et Martin a joué le jeu alors qu’il avait fait la fête la veille. Même Margot qui est restée presque tout le temps dans sa chambre pour bosser (partiels obligent…) nous a remerciés en disant qu’elle avait de la chance d’avoir des parents qui permettaient de vivre des moment comme ceux-là.
Une joie immense à la fin de la soirée : quand le moment de prière s’est arrêté il y a eu un profond silence que personne ne voulait rompre. Plusieurs ont dit : « La prochaine fois, c’est nous qui vous invitons. » Restons ensemble pour continuer à être ses petits artisans de Paix là où nous sommes.

 Gwen, Tours

Tiré de la revue Nouvelle Cité janvier-février 2016