Une histoire de vélo

Un jour après les cours, je me rends au travail avec un collègue.

Un jour après les cours, je me rends au travail avec un collègue.
Nous commençons à parler des nombreuses façons de faire du vélo et, croyez-le ou non, nous nous disputons à ce sujet ! J’ai mon idée sur la meilleure façon de faire du vélo et je n’entends pas changer d’avis. Nous rentrons au bureau et, tendu à l’extrême, je me mets au travail.
Je me sens très mal, mais je n’ai pas le courage d’aller voir mon ami pour m’excuser. Quelques minutes plus tard, un autre employé arrive. Il doit venir nous aider pendant quelques jours. Parce qu’il y a beaucoup de cartons dans le  petit espace que j’occupe, il me regarde et me demande en souriant : « Ne sais-tu donc pas qu’il existe une loi physique qui dit que deux choses ne peuvent pas se trouver au même endroit en même temps ? »
Je souris à mon tour et je fais un pas de côté mais, en mon for intérieur, je comprends mon problème : l’amour pour mon prochain ne peut pas entrer dans mon coeur si mon ego prend toute la place. « Fais aux autres ce que tu aimerais que l’on te fasse » (Lc 6,31) est la parole de vie de ce mois.
Je sais que je dois aller présenter mes excuses à mon ami. C’est ce que je fais et nous sommes tous deux très heureux ! ■
A. G., Texas

Publié dans la revue Nouvelle Cité Mars-avril 2015