Quelques brins de verveine

Un voisin me donne quelques branches de verveine fraîche et me dit qu’ainsi je pourrai faire de bonnes infusions avec. Je le remercie poliment mais ne sais que faire de ce qu’il […]

Un voisin me donne quelques branches de verveine fraîche et me dit qu’ainsi je pourrai faire de bonnes infusions avec. Je le remercie poliment mais ne sais que faire de ce qu’il vient de me remettre. Je ne vais quand même pas le jeter ! Le lendemain, je rencontre une amie qui va rendre visite à une personne malade et je lui donne ces quelques brins de verveine. Deux semaines plus tard, c’est moi qui vais voir cette personne qui ne sort plus de chez elle et voici ce qu’elle me raconte : « Merci pour la verveine. Il y a quelques jours, un voisin tunisien est venu me demander quelque chose ; j’étais en train de boire une infusion de thym et je lui en propose : “Oh non, me dit-il, ce qui me ferait plaisir, c’est une infusion de verveine car lorsque j’étais enfant, en Tunisie, il y en avait dans le jardin de ma grand-mère.” Alors j’ai pu lui offrir à mon tour la verveine. Il en était si heureux que sa femme est venue frapper à ma porte le lendemain pour me demander si je n’avais besoin de rien… » Et ainsi a commencé une nouvelle relation entre voisins.