Pour deux salades

Me voici dans une supérette pour acheter une ou deux salades pour le repas de midi de mes frères, mais je ne les trouve pas…

Me voici dans une supérette pour acheter une ou deux salades pour le repas de midi de mes frères, mais je ne les trouve pas…
Je m’approche donc de deux vendeuses en train de parler. Je me montre mais sans vouloir les interrompre, j’attends qu’elles me prêtent attention… Une petite hostilité en moi est en train de pointer son nez ; je le sens. Mais non : je dois les aimer, jusqu’au bout ! L’hostilité retombe. Et voilà qu’arrive un agent, un surveillant sans doute.
Du coup, je lui dis simplement que je cherche des salades. Il demande aux deux dames, lesquelles lui répondent tout de go qu’il n’y en a pas. Alors il me conduit à un endroit où sont entreposés des produits aux dates de péremption dépassées. Mes deux salades m’attendent là, pas dépassées du tout… et encore moins chères !

Nouvelle Cité N° 570 Novembre – décembre 2014