Mai 2014 : « Au nom du Christ … laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Corinthiens 5, 20)

Paul adresse aux Corinthiens cette exhortation après leur avoir annoncé la grande nouvelle, le cœur de l’Évangile : « C'est Dieu qui en Christ a réconcilié le monde avec lui-même. »

Paul adresse auxCorinthiens cette exhortation après leur avoir annoncé la grande nouvelle, le cœur de l’Évangile : « C’est Dieu qui en Christ a réconcilié le monde avec lui-même. ». (Cf. 2 Corinthiens 5, 19)

Sur la croix, dans la mort de son Fils, Dieu nous a donné la preuve suprême de son amour. Par la croix du Christ, il nous a réconciliés avec lui-même.

Cette vérité fondamentale de notre foi est plus actuelle que jamais. C’est la révélation que l’humanité attend : oui, par son amour, Dieu est proche de tous et aime chacun infiniment. Notre monde a tant besoin d’entendre cette nouvelle ! Comment la lui apporter, sinon, tout d’abord, en nous l’annonçant continuellement à nous-mêmes ? Nous nous sentons en effet entourés par cet amour, même lorsque tout pourrait faire penser le contraire.

« Au nom du Christ … laissez-vous réconcilier avec Dieu »

Cependant, cette foi dans l’amour de Dieu ne peut pas rester enfermée en chacun, comme l’explique Paul :  » Dieu nous a confié le ministère de la réconciliation  » (Cf. 2 Corinthiens 5, 18). Il confie à chaque chrétien la grande responsabilité de témoigner l’amour de Dieu pour ses créatures. Comment ?

Tout notre comportement devrait rendre crédible cette vérité que nous annonçons. Jésus n’a-t-il pas dit qu’avant de porter notre offrande à l’autel nous devons nous réconcilier avec celui ou celle qui aurait quelque chose contre nous (Cf. Matthieu 5, 23-24).

Cela vaut en premier lieu à l’intérieur de nos communautés : familles, groupes, associations, Églises. Nous sommes appelés à éliminer tout ce qui s’oppose à la concorde entre les personnes et entre les peuples.
« Au nom du Christ … laissez-vous réconcilier avec Dieu »
« Au nom du Christ » veut dire « en référence au Christ, à sa place ». Aussi, jouant son rôle, vivant avec lui et comme lui, aimons-nous comme il nous a aimés, sans réserve, ni préjugé, ouverts aux valeurs de l’autre, prêts à donner notre vie les uns pour les autres. C’est le commandement de Jésus par excellence, le signe distinctif des chrétiens, valable aujourd’hui encore, comme à l’époque des premiers disciples du Christ.

Vivre cette parole veutdire devenir des réconciliateurs.

Alors, chacun de nos gestes, chacune de nos paroles et de nos attitudes, s’ils sont imprégnés d’amour, seront comme ceux de Jésus. Nous serons comme lui porteurs de joie et d’espérance, de concorde et de paix, et nous annoncerons ce monde réconcilié avec Dieu (Cf. 2 Corinthiens 5, 19) que toute la création attend.

Chiara Lubich

Fondatrice du mouvement des Focolari

(1920-2008)

 

*Parole de vie publiée en 1997