Août 2013 : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance vous en a-t‑on ? Car les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. » (Luc 6, 32)

Extraite de l’Évangile de Luc, la Parole de vie de ce mois appartient à cet
ensemble d’enseignements de Jésus qui, chez Matthieu, correspond au sermon sur
la montagne. Jésus y décrit les exigences du Royaume de Dieu et les
caractéristiques de ceux qui en font partie. Celles-ci se réfèrent à l’imitation
du Père du ciel et s’en inspirent.
Dans ce verset Jésus appelle ses disciples à imiter Dieu le Père dans l’amour.
Si nous voulons être ses fils, nous devons aimer notre prochain de la manière
dont Dieu nous aime.

« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Car
les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. »

La première caractéristique de l’amour de Dieu le Père, c’est sa gratuité
absolue, s’opposant en cela à l’amour tel que le connaît le monde. Alors que ce
dernier se fonde sur l’échange et la sympathie (aimer ceux qui nous aiment ou
qui nous sont sympathiques), l’amour du Père du ciel est totalement
désintéressé. Il se donne à ses créatures indépendamment de la réponse qui peut
lui arriver.
C’est un amour dont la nature est de prendre l’initiative, en communiquant tout
ce qu’il possède. C’est donc un amour qui construit et qui transforme. Le Père
du ciel nous aime non pas parce que nous sommes bons, beaux spirituellement et
donc dignes d’attention et de bienveillance. Au contraire, en nous aimant il
crée en nous la bonté et la beauté spirituelle de la grâce, en nous faisant
devenir ses amis et ses enfants.

« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Car
les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. »

Autre caractéristique de l’amour de Dieu le Père : son universalité Dieu aime
tout le monde indistinctement. Il a comme mesure l’absence de toute limite et de
toute mesure.
D’ailleurs son amour ne pourrait pas être gratuit et inventif s’il n’était pas
totalement orienté vers tous les besoins ou les vides à combler.
Voilà pourquoi le Père du ciel aime aussi les fils ingrats, lointains ou
rebelles ; plus encore, il se sent particulièrement attiré vers eux.
« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Car
les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. »

Comment vivre la Parole de vie de ce mois ?
En nous comportant en vrais fils du Père, c’est-à-dire en imitant son amour, à
la fois gratuit et universel. Nous chercherons à aimer en premier, d’un amour
généreux, solidaire, ouvert à tous, et prêt à combler les manquements de tous
genres que nous rencontrons. Nous chercherons à aimer d’un amour détaché de
toute considération intéressée. Nous nous efforcerons de devenir des instruments
de la libéralité de Dieu, en faisant aussi participer les autres aux dons de la
nature et de la grâce que nous avons reçus de lui.
En nous laissant guider par cette Parole de Jésus, nous verrons avec un regard
neuf et un coeur disponible chaque prochain qui passera près de nous, chaque
occasion que nous offrira la vie quotidienne.
Et partout – famille, école, milieu de travail, hôpital, etc… – nous nous
sentirons poussés à diffuser cet amour qui vient vraiment de Dieu et que Jésus a
porté sur la terre, le seul amour capable de transformer le monde.