Juin 2011 : « Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. » (Rm 12,2)

Cette Parole de vie se situe dans la seconde partie de la lettre de saint Paul aux Romains. L’apôtre y décrit le comportement du chrétien comme l’expression de la nouvelle vie, du véritable amour, de la vraie joie et de la vraie liberté que le Christ nous a donnés ; avec la vie chrétienne, la lumière et la force de l’Esprit Saint nous font aborder de manière nouvelle les devoirs et les diverses situations auxquelles nous pouvons être confrontés.

Dans ce verset, l’apôtre énonce le but et l’attitude de fond qui devraient caractériser chacun de nos comportements : faire de notre vie une louange à Dieu, un acte d’amour continu, dans la constante recherche de sa volonté, de ce qui lui est le plus agréable.

« Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. »

De toute évidence, il faut avant tout connaître la volonté de Dieu pour pouvoir l’accomplir. Cependant, l’apôtre ne nous en cache pas la difficulté. On ne peut connaître la volonté de Dieu sans l’aide d’une lumière particulière pour discerner ce qu’il veut de nous dans chaque situation. Cette lumière nous évite bien des illusions et des erreurs.

Il s’agit là d’un don de l’Esprit Saint, appelé « discernement », indispensable pour construire en nous une authentique mentalité chrétienne.

« Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. »

Mais ce don si important, comment l’acquérir et le développer ? Une bonne connaissance de la doctrine chrétienne est, sans nul doute, indispensable, mais suffit-elle ? Pour l’apôtre, il s’agit surtout d’une question de vie, de générosité, d’élan pour vivre la parole de Jésus, en laissant de côté nos peurs, nos doutes et nos médiocres calculs. C’est une question de disponibilité et de rapidité à accomplir la volonté de Dieu. Telle est la voie qui nous permet d’avoir la lumière de l’Esprit Saint et de construire la nouvelle mentalité que cette parole requiert.

« Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. »

Comment vivre alors la Parole de vie de ce mois ? Nous chercherons à mériter nous aussi cette lumière nécessaire pour bien accomplir la volonté de Dieu.
Nous essayerons de connaître toujours plus et mieux sa volonté telle que l’expriment sa Parole, les enseignements de l’Église, les devoirs liés à notre état de vie et à nos engagements, etc.

Mais nous miserons surtout sur la vie, puisque c’est de la vie et de l’amour que jaillit la vraie lumière. Jésus se manifeste à celui qui l’aime et met en pratique ses commandements (cf. Jn 14,21).
Ainsi, nous réussirons à faire la volonté de Dieu, le don le plus beau que nous pouvons lui offrir. Et il lui sera agréable, non seulement en raison de l’amour exprimé, mais également pour la lumière et les fruits de renouvellement chrétien suscités autour de nous.