Juin 2007 : « Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière  » (Jn 16, 13)

Avec ses paroles de vérité, l’Évangile nous fascine. C’est là que s’exprime Celui qui a dit : « Je suis la vérité ». Il donne accès au mystère infini de Dieu et fait connaître son projet d’amour sur l’humanité : il nous transmet la Vérité. Mais, si la Vérité a la profondeur infinie d’un mystère, comment la comprendre et la vivre pleinement ? Jésus sait que nous ne sommes pas capables d’en porter le poids. C’est pourquoi, lors de son dernier repas avec ses disciples, avant de retourner vers le Père, il promet d’envoyer son Esprit, qui pourra expliquer ses paroles et nous les faire vivre.

« Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. »

Vivant du Christ, la communauté des croyants connaît la vérité. Mais, en même temps, elle chemine vers la « vérité tout entière », guidée de façon sûre par l’Esprit.
On peut lire l’histoire de l’Église comme une prise de conscience progressive et de plus en plus profonde du mystère de Jésus et de sa Parole. Pour cela, l’Esprit la conduit de multiples manières : par la contemplation et l’étude des textes bibliques qu’en font les croyants, par les charismes qu’ils reçoivent et par le discernement fidèle de l’Église.
L’Esprit parle aussi au cœur de tout croyant ; c’est là qu’il habite, faisant entendre sa « voix ». Il suggère de pardonner, de servir, de donner, d’aimer. Il enseigne ce qui est bien et ce qui est mal. Il rappelle et fait vivre les Paroles de vie que l’Évangile sème en nous de mois en mois.

« Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. »

Comment vivre cette Parole de vie ? Mais, en écoutant la « voix » qui parle en nous, en restant docile à l’Esprit Saint qui nous guide, nous exhorte et nous stimule ! « Le chrétien – explique Chiara Lubich – doit cheminer sous l’impulsion de l’Esprit, afin que celui-ci puisse opérer dans son cœur avec sa puissance créatrice, le menant à la sanctification, la divinisation, la résurrection. »
Pour mieux comprendre cette « voix » et qu’elle résonne davantage, Chiara nous invite à vivre plus unis. Ainsi, nous entendrons l’Esprit présent non seulement en nous, mais aussi « entre ceux qui sont unis dans le Ressuscité ». En effet quand Jésus est au milieu de nous, l’Esprit « perfectionne l’écoute de sa voix en chacun de nous. Jésus présent entre nous amplifie alors la voix de l’Esprit en nous. Y a-t-il une meilleure manière d’aimer l’Esprit Saint, de l’honorer, de le rendre présent dans notre cœur que d’écouter sa voix qui peut éclairer chaque instant de notre vie (…) ? Et l’écoute de cette voix, nous l’avons si souvent constaté, conduit à la perfection : les défauts disparaissent peu à peu et nous devenons meilleurs. »

« Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. »

Cette Parole de vie, lue le dimanche de la Sainte Trinité, nous invite à invoquer l’Esprit Saint : « O Esprit Saint, nous ne te demandons rien d’autre que Dieu pour Dieu. (…) Donne-nous de vivre ce temps qui nous reste (…) seulement et toujours, à chaque instant, en fonction de toi seul, que seul nous voulons aimer et servir.
Dieu ! Dieu, pur esprit, notre humanité peut te servir de coupe, pour être emplie de toi…
Dieu doit transparaître de notre être, de notre cœur, de notre visage, de nos paroles, de nos actes, de notre silence, de notre vie, de notre mort, de notre apparence, une fois que nous aurons quitté cette terre, où nous pouvons et devons laisser un sillage lumineux de sa présence parmi nous. Au milieu des ruines et des décombres du monde, monde vivant ou monde mourant, dans la louange ou la vanité de toutes choses, cette présence lumineuse doit faire place au Seul, au Tout, à l’Amour »