Avril 2001 : « Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu. » (Col 3,1)

 » Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu  » (Col 3, 1).

Ces paroles de saint Paul à la communauté des Colossiens nous parlent d’un monde où règnent l’amour vrai, la pleine communion, la justice, la paix, la sainteté, la joie ; un monde préservé du péché et de la corruption, où la volonté du Père est pleinement accomplie. C’est le monde auquel appartient Jésus, qu’il a nous largement ouvert par sa passion et sa résurrection. Et non seulement nous sommes appelés à entrer en ce monde du Christ, mais nous en faisons déjà partie par notre baptême.
Pourtant saint Paul sait bien que, malgré notre condition de baptisés et donc de ressuscités avec Jésus, mille dangers et tentations nous guettent dans ce monde, surtout tant d’inévitables  » attachements  » si on n’a pas le cœur ancré en Dieu et en sa Parole. Il s’agit des biens, des créatures, ou de nous-mêmes : nos propres idées, notre santé, notre temps, notre repos, nos études, notre travail, notre famille, nos propres consolations ou satisfactions… Elles sont souvent des  » priorités  » pour nous, mais n’étant pas de Dieu, elles n’ont pas à prendre la première place dans nos cœurs.
Voilà pourquoi Paul nous exhorte :

 » Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu.  »

Par  » ce qui est en haut « , Paul parle des valeurs que Jésus a apportées sur terre et qui caractérisent ses disciples : l’amour, la concorde, la paix, le pardon, la rectitude, la pureté, l’honnêteté, la justice…
Ce sont toutes les vertus et les richesses de l’Evangile. Elles gardent les chrétiens dans leur réalité de ressuscités avec le Christ en les protégeant des tentations du monde.
Mais comment rechercher chaque jour  » ce qui est en haut  » ? Et comment, vivant dans le monde, garder le cœur ancré au ciel ?
En nous laissant guider par les pensées et les sentiments de Jésus, dont le regard intérieur était sans cesse tourné vers le Père, et dont la vie était à chaque instant le reflet de la loi du Ciel, la loi de l’amour.

 » Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu.  »

En ce mois où l’on célèbre la sainte Pâque, nous ferons nôtre cette parole en vivant l’art d’aimer dans toutes nos actions, ce qui les rendra précieuses et fécondes.
Faisons par exemple aux autres ce que nous aimerions que l’on nous fasse,  » faisons-nous un  » avec eux, en partageant leurs peines et leurs joies.
N’attendons pas que les autres fassent le premier pas lorsque la paix de la famille et l’harmonie de notre milieu de vie sont en cause. C’est à nous de commencer.
Et comme tout cela apparaît souvent humainement difficile, voire même impossible, nous aurons à tourner notre regard vers le haut, demandant au Ressuscité l’aide qu’il ne peut nous refuser.
Ainsi, en regardant  » ce qui est en haut  » pour vivre sur la terre, nous porterons le royaume des cieux dans le domaine, petit ou grand, que le Seigneur nous a confié.